Résidence Somerville

Un couple avec deux jeunes enfants souhaite rénover une maison en rangée datant des années 1970. Faisant partie d’un ensemble de maisons conçue uniformément, aucune modification n’a été apporté à l’aspect extérieur. Contenu dans un espace de 16’-0’’ de largeur par 47’-0’’  de longueur, la résidence est disposée sur 4 niveaux de plancher incluant le sous-sol. L’ensemble de l’aménagement des pièces a entièrement été reconfiguré autour d’un vide existant triple hauteur surmonté d’un puit de lumière irradiant le coeur de la maison. Un nouvel escalier avec des gardes corps en tubulaire d’acier peint noir caractérise la maison tout en accentuant l’effet de verticalité de l’espace triple hauteur. Au mur, l’habillage de panneaux de bois peint blancs disposés en quinconce ajoute un effet dramatique à l’ensemble du projet. Ponctuant le mur à motif de bois au 2ième et 3ième niveaux, deux plaques en verre translucide apportent de la clarté aux salles de bain....

Continue Reading

Canari house

Un jeune couple sportif souhaite transformer un quadruplex pour y installer leur résidence principale, tout en conservant un logement locatif au rez-de-chaussée. Alors que la partie existante datant des années 1930 est restaurée coté rue, le garage attenant est restructuré afin de s’harmoniser avec l’existant et accueille une nouvelle terrasse extérieure venue se nicher sur son toit. Ainsi coiffé d’une structure de bois taillée d’angles, ce volume rompt les volumétries perpendiculaires de cet édifice d’angle de rue et permet aux jardins de se lover dans ses interstices. De grandes baies vitrées percées vers le jardin orienté nord apportent un maximum de clarté aux pièces de vie et laissent percevoir la couleur éclatante de l’escalier. Élément focal dans la composition intérieure, il apporte une tonalité vive et chaleureuse au projet. Le calepinage de cet objet sculptural, jouant de lignes diagonales, en fait l’élément dynamique central de la Canari house. Matérialisée par une bande...

Continue Reading

Résidence Saint-André

Situé sur une rue patrimoniale du Plateau Mont-Royal, le projet de la résidence Saint-André vise à conserver la façade ancestrale côté rue et à réaliser un ajout contemporain côté ruelle. Le projet est une transformation de duplex du début du siècle visant à créer une maison décloisonnée et lumineuse. L’agrandissement permet d’intégrer une grande cuisine ouverte sur le jardin au rez-de-chaussée ainsi que la suite des maitres en porte-à-faux angulaire à l’étage. Ce porte-à-faux décalé apporte de l’intimité aux espaces de nuit et crée un volume dynamique au-dessus de la cour. La façade arrière est majoritairement couverte de brique rouge pour rappeler la matérialité de la maison existante, le parement du porte-à-faux est réalisé avec des panneaux de fibrociment superposés noirs découpés en forme de losanges. Ce choix a été guidé par la volonté de mettre en contraste le porte-à-faux contemporain avec la brique rouge historique. Deux grands puits de lumière correspondant aux espaces en doubles hauteurs amènent de la...

Continue Reading

Résidence Mc Culloch

Le projet s’installe dans une ancienne résidence construite au pied du Mont-Royal autour des années 1860 pour le docteur Mcculloch, dont l’avenue adoptera le nom. Celle-ci sera par la suite divisée en deux maisons. Le projet vise à agrandir l’une des deux entités afin d’offrir à ces propriétaires une nouvelle cuisine ainsi qu’un atelier de travail. Tranchante, la forme de l’extention est dictée par les marges de recul angulaire du terrain. Noire, sa matière fait écho aux nuances des œuvres dessinées au crayon graphite par l’artiste propriétaire et dialoguent avec les pierres grises de la maison ancestrale. Telle une sculpture, le rez-de-chaussée de briques devient le socle de l’atelier revêtu d’un bardage de zinc noir. Des écrans de lames d’acier verticales permettent de créer une intimité sur l’angle de rue tout en laissant percevoir à travers la forêt du Mont-Royal. A l’intérieur, une attention particulière a été portée dans les transitions de...

Continue Reading

Résidence au Bic

Dans la région de Rimouski, à proximité du parc national du Bic, les clients sont propriétaires d’une petite maison située sur les hauteurs du village qu’ils désirent agrandir tout en conservant une trace de son implantation. Leurs besoins conduisent alors à transformer complètement la maison d’origine. Formant un L, deux volumes de bois et d’acier sont juxtaposés au volume existant revêtu de briques, contenant désormais l’entrée, le bureau et le salon. Le premier volume accueille la cuisine au rez-de-chaussée. Le second abrite les chambres et salles de bain à l’étage. Côté sud, les deux boîtes superposées s’avancent vers la lisière de forêt permettant d’y insérer une nouvelle terrasse sur le jardin. À la jonction des trois boîtes, des axes inondés de lumière sont créés par les volumes en double hauteur. Structurant l’espace intérieur, ils offrent de vastes cadrages verticaux sur le paysage. À l'intérieur, une palette composée de gris, de noirs et de bleus reliée par des éléments en bois de cèdre compose une continuité visuelle et géométrique entre...

Continue Reading

En Suspension

La cliente désire transformer les deux derniers étages d’un immeuble pour y aménager les lieux de vie des ses deux enfants sportifs devenus adultes. L’intention première vise à créer un lieu de vie commun dans lequel toutes les fonctions utilitaires seraient partagées tout en offrant un degré d’intimité à chacun des partis. Le concept architectural consiste à éliminer le plancher entre les deux étages pour créer un grand vide dans le quel deux volumes donnent l’illusion de flotter. Ces volumes suspendus habillés de panneaux de contreplaqués brutes contiennent chacun une chambre et une salle de bain. Ainsi en résulte trois interstices double hauteurs, dont celui du centre qui devient une salle d’exercice physique muni d’une paire d’anneaux de gymnastique. L’ensemble du projet est relié sur sa longueur par un bloc peint noir qui abrite différents services, comme les escaliers, une salle de douche et une partie de la cuisine. Un grand...

Continue Reading

Résidence Drolet

Les clients firent l’acquisition de ce duplex situé sur la rue Drolet pour y vivre avec leur jeune enfant. Ceux-ci avaient deux demandes principales. La première: créer une grande cuisine ouverte. La deuxième, plus particulière : aménager les espaces de vie à l’étage, plus lumineux, et les chambres au rez-de-chaussée. La porte d’entrée s’ouvre sur un espace d’accueil double hauteur. Un escalier sculptural mène rapidement l’intérêt vers l’étage, invitant à une transition naturelle et fluide entre le hall d’entrée et les espaces de vie au deuxième. À l’étage, on retrouve un grand espace ouvert et lumineux organisé autour d’un comptoir de préparation central. Un puits de lumière linéaire dans lequel s’enchâsse la hotte de cuisinière surplombe le comptoir de pierre à savon. Allongé au mur, une longue série d’armoires plaquées d’aniégré et laquées, dissimulent le frigo, rangements, appareil de cuisine divers et toilette d’appoint. Vers l’arrière, le comptoir central se scinde...

Continue Reading

Résidence Closse

Situé sur la rue Closse à Saint-Lambert, cette résidence datant des années soixante fut construite par le père du client. Inchangée depuis sa construction, les propriétaires désiraient lui donner une cure de rajeunissement. Le plan d’origine se découpait en de multiples pièces regroupées autour d’un escalier central fermé. Le premier geste fut d’ouvrir de grandes fenêtres coulissantes sur la cour arrière côté sud. À l'entrée, de grandes portes pivotantes en verre sont installées afin de délimiter un vestibule en hiver. Pour faire pénétrer cette lumière profondément dans l’espace, un nouvel escalier central très ouvert remplace l’existant. Cet escalier, composé d’acier brut, de placage d’érable et de verre blanchi, devient le nouvel élément sculptural agissant comme point focal de l’ensemble de la maison. Unissant cuisine et salle à manger, un long comptoir de préparation se transforme en table à manger grâce à un porte-à-faux de 2.4m de long. L’immense foyer en pierre des champs...

Continue Reading

Résidence Dulwich

Construite dans les années 1920, la maison existante a été conçue avec  des briques porteuses. L’objectif du projet était de la mettre en valeur et de créer un ajout contemporain. Les espaces de la maison existante ont été repensés pour intégrer les besoins des clients. La circulation verticale organise le passage entre l’ancien et le nouveau, celle-ci se transpose en façade par une grande faille vitrée. Trois espaces “double hauteur” permettent de lier les volumes de vie commune du rez-de-chaussée aux volumes plus intimes de l’étage, tout en créant une atmosphère chaleureuse au sein de la maison. L’ajout est divisé en deux parties, la première formant l’assise de la seconde. La partie en brique, constitue le socle d’une boite déposée qui se projette dans le jardin. Cette boite recouverte de tôle d’acier contient le “sleeping basket”; un espace de repos mais qui peut aussi constituer une zone familiale. Ses larges fenêtres renforcent...

Continue Reading