La Cache

Le projet consiste en la transformation d’un duplex de la rue Garnier en un cottage doté d’un studio locatif au sous-sol. Situé au cœur du quartier de la Petite-Patrie, le duplex existant fait partie d’une série d’habitations à deux étages, aux façades identiques implantées sur d’étroites et longues parcelles de terrain.

La genèse du projet se développa autour d’une demande spécifique des clients : Avoir un salon d’hiver tel un chalet urbain, au cœur de leur habitation; une cabane des temps modernes suspendue à l’image d’une cache.

Traduite par un volume rectangulaire recouvert de bois, la Cache est visuellement connectée aux différents espaces de la maison par sa matérialité. Celui-ci est imbriqué dans la volumétrie existante de la maison. Suspendu dans les airs, il se projette en porte-à-faux au-dessus de la terrasse au rez-de-chaussée. Ce sentiment d’imbrication est accentué par le prolongement du revêtement de bois entre l’intérieur et l’extérieur.

Doté d’un foyer, ce volume en bois est connecté par un large meuble intégré lui aussi en bois, s’ouvrant sur la salle de bain. Revêtue d’une céramique bleutée, cette salle de bain ouverte offre des vues sur ce foyer ainsi que sur le jardin.

La circulation entre les étages s’établie par un escalier en acier peint blanc aux marches ajourées en chêne. Celui-ci évolue au cœur d’une double hauteur placée entre l’entrée de l’habitation et la Cache. Cette généreuse double hauteur accueille en son sommet un large puits de lumière éclairant les espaces de vie au rez-de-chaussée. L’escalier dialogue alors avec le volume en bois par une passerelle surplombant une partie de la cuisine.

À l’extérieur, la façade arrière s’ouvre à l’aide d’une fenestration généreuse. Contenue par ses murs de briques, elle contemple le jardin depuis les différents étages.

 

 

 

Type

Cottage

Intervention

rénovation complète

Lieu

Montréal,QC

Date

2022

Crédit photo

Ronan Mézière