Poisson Blanc

Le concept de ce chalet résulte de la topographie accidentée de son site, un terrain en pente au bord du lac du Poisson Blanc. Le projet s’ancre dans la roche, dévoilant une architecture angulaire et monolithique.

 

Sa forme permet une compacité optimale et une réduction de l’empreinte sur son site. Son plan carré est coiffé d’une toiture symétrique à quatre versants qui renforce son aspect géométrique.

À l’intérieur, l’espace révèle une grande hauteur sous solives apparentes donnant un souffle vertical à cet espace contenu. Visible depuis les espaces de vie, cette structure croisée peinte blanche fait écho au nom du lac en rappelant l’arête centrale d’un poisson.

 

Le budget modeste conduit à l’optimisation du chalet par la réduction des espaces de circulation, la création d’espaces compacts, et un cadrage précis des vues vers le paysage. Il vise également à composer avec une palette de matériaux simples et abordables. Ainsi, des panneaux de placage en érable composent l’ensemble des rangements intégrés.

 

En résulte une architecture insolite, simple et monochrome qui explore la pureté du carré.

Type

Chalet

Intervention

Nouvelle construction

Lieu

Laurentides

Date

2019

Crédits photo

Raphaël Thibodeau